Maman est partie chercher du lait // Maude Goyer

Par - jeudi, janvier 03, 2019

Maude goyer - Maman est partie chercher du lait

Isabelle est journaliste pigiste, l'amoureuse du beau Jean-Michel et la maman de Rémi et Simone. Elle aime son conjoint et ses enfants, mais parfois, sa vie est trop. Juste trop. Elle ne se souvient plus de la dernière fois qu'elle a prit du temps pour elle. Oh, son conjoint veut bien l'aider, mais elle doit quand même lui faire une liste de ce qu'il y a à faire. C'est ELLE qui doit prendre les décisions, organiser, penser à ce qu'on va manger pour souper, au cadeau à avoir pour la fête d'amis de samedi, à racheter du savon pour le lave-vaisselle, etc. 

La charge mentale, pour Isabelle, c'est un poids impossible à porter. Ça, et la critique constante des autres mères. Dans la société d'aujourd'hui, on doit être une mère exemplaire, parfaite. Avoir l'air de sortir de chez le coiffeur tout en allaitant le petit dernier d'une main et cuisinant un dîner à faire baver un chef de l'autre.

Alors qu'ils sont en sortie romantique pour la première fois depuis des années, Isabelle n'arrive pas à apprécier son repas. Elle entend tout de même d'une oreille la décision que Jean-Michel a prise sans lui en parler et là, elle explose. C'est plus fort qu'elle, ça la dépasse, c'est la goûte qui fait déborder le vase.

Elle se "pousse", comme on dit. Pour aller où? Qui sait? Elle prend la route et dévore les kilomètres. Ne rien avoir à faire, prendre du temps pour penser à soi. Des constats doivent être faits et des décisions doivent être prises. Mais lesquels?

Mon avis

Quand j'ai amorcé ma lecture, je m'attendais vraiment à une histoire légère, une lecture facile de lendemain de Noël. Toutes les critiques que j'ai lu allaient en ce sens, d'ailleurs. Pourtant, moi, j'ai vu beaucoup de profondeur dans ce roman et ça m'a énormément plu. Probablement parce que je l'ai vu du point de vue de la femme sans enfants qui jongle depuis des années avec l'idée d'en avoir ou non. 

Ça fait peur, tout ça. Peur de quoi? De passer en deuxième (couple vs famille), de perdre cette intimité de couple si chère et importante dans une vie, de manquer de temps pour soi, de ne pas être un bon parent, de faire des erreurs, de se séparer et de devoir se débrouiller toute seule, peur de la critique sociale, peur de ne pas être assez forte, peur de manquer d'organisation, d'efficacité, peur de regretter.

J'ai beaucoup aimé. Il y avait une bonne dose d'humour dans le ton d'Isabelle, un espèce de sarcasme grinçant qui, personnellement, vient vraiment le chercher et j'ai ris à plusieurs reprises pendant ma lecture. J'ai refilé ma copie du livre à ma mère quand je l'ai eu terminé. J'espère qu'elle l'appréciera autant que moi!

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires