La courte histoire de la fille d'à-côté // Jared Reck

Par - mercredi, août 01, 2018

Photo du roman "La courte histoire de la fille d'à-côté".
Matt est un jeune garçon sportif de 15 ans. Son sport, c'est le BasketBall. Il s'entraîne tous les matins en vue de faire l'équipe Senior de son école et même de pouvoir continuer dans cette branche à l'université. Quand il ne s'entraîne pas, il joue à des jeux de société avec son petit frère Murray, traîne avec son ami Trip ou s'amuse avec Tabby, sa voisine et meilleure amie. 

Mais Matt a un secret : il est amoureux de Tabby. Il ne prévoyait pas vraiment le lui dire, il n'y avait pas d'urgence, jusqu'à ce que celle-ci tombe amoureuse de Liam Bramson. Le pire, c'est que le mec n'est même pas con, donc pas moyen de le détester. Il est beau, très doué au BasketBall, attentionné et il semble la rendre heureuse. En plus d'être plus vieux, sa soeur et Tabby s'entendent très bien. Matt est complètement dépourvu.

Il fait toutefois de son mieux pour demeurer l'ami disponible et sincère qu'il a toujours été. De fait, Tabby continue de venir traîner chez lui comme avant, comme si rien n'avait changé. Mais elle est différente, bien sûr. Elle sourit à s'en décrocher la mâchoire chaque fois que son cellulaire vibre dans ses poches  et c'est la Honda noire de Liam qui passe la chercher le matin pour l'emmener à l'école. La première fois que Tabby vient voir le match de BasketBall avec, sur ses épaules, le chandail de Liam, Matt perd ses moyens. De joueur posé et discipliné, il devient colérique et brouillon. 

Mais ce triangle amoureux ne sera pas leur plus gros problème...

Mon avis

J'ai absolument adoré ce roman. L'importance du sport dans la vie de Matt, sa relation avec son petit frère, ses délires avec Trip, l'amour de Tabby pour les bonbons Nerds. Je lis énormément de livres dans une année et celui-ci avait quelque chose de rafraichissant. J'y ai même trouvé une référence musicale à mon groupe Favoris! (Dave Matthews Band) Et ça, ça n'arrive pas tous les jours.

J'ai aimé que le narrateur soit un garçon et qu'on puisse vraiment approfondir ses sentiments à lui. Son amour du sport, sa rigueur à l'entraînement, ses sentiments parfois émerveillés, parfois lourds à porter. Le personnage de Tabby est bien décrit aussi, mais j'avais parfois l'impression que si on avait un peu plus d'indices sur ce qui se passe dans sa tête, ça aurait grandement profité à l'histoire.

Et puis quand cet événement tragique vient les bouleverser, tout explose. Rien n'est cliché, les réactions sont senties, vraies. Il y avait longtemps que je n'avais pas pleuré comme ça pour un roman. Et je ne parle pas d'une larme solitaire, mais de gros sanglots. C'est la perspective, je crois, qui m'a touchée autant. Gérer autant d'émotions quand on est adolescent, ce n'est pas de tout repos. Et quand ces émotions sont la perte, le deuil, le regret, la solitude, c'est d'autant plus lourd. 

J'ai franchement le coup de coeur pour ce roman. Une belle histoire d'amitié et de deuil, mais aussi sur l'importance des souvenirs et sur la portée que peuvent avoir les événements. 

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires