Un mariage anglais // Claire Fuller

Par - samedi, mai 12, 2018



Ingrid a 20 ans lorsqu'elle rencontre Gil Coleman. Brillant professeur de littérature à l'université, elle s'en éprend rapidement. Toutefois, avec son amie Louise, Ingrid compte bien profiter au maximum de sa jeunesse, s'éduquer, voyager et surtout : éviter d'avoir le même destin que leurs mères, repousser à plus tard le mariage et les enfants. 

Au début de sa relation avec Gil, Ingrid est insouciante et se dit qu'elle le prendra comme amant pour l'été et s'en détachera à l'automne. Mais les choses ne se passeront pas ainsi. Lorsqu'elle découvre qu'elle est enceinte, Gil décide de l'épouser et aux oubliettes ses grands rêves. C'est alors qu'elle découvre le vrai visage de son mari. 
15 ans plus tard, déçue, amère et seule, Ingrid décide d'écrire la vérité à Gil. Chaque jour, elle couche sur papier ses sentiments, ce qu'elle n'a jamais osé dire tout haut, sa façon de voir les choses. Ingrid cache soigneusement chacune de ses lettres dans les livres que son mari ne cesse d'accumuler au fil des années. Puis, elle disparaît.

Mon avis

Absolument bouleversant.  J’hésite à trop en dire, je veux laisser au lecteur le loisir de la découverte, mais j’ai du prendre une pause de lecture à plusieurs reprises, car j’étais trop indignée!

C'est un roman qu’on découvre à travers les lettres qu’Ingrid laisse à Gil et aussi par les derniers instants de vie de Gil, plusieurs années plus tard. On se doute bien que la jeune femme regrettera la façon dont sa vie s'est déroulée, mais lorsqu'elle écrit sa première lettre, on est emporté par les papillons de leur début de relation, par les frissons qu'ils se procurent l'un l'autre et on se prend à croire que leur histoire pourrait être différente. 

Puis, alors qu'Ingrid décrit ses attentes déçues, ses rêves brisés et la perte de ses illusions (avec dans la foulée, quelques injustices découlant de sa condition de femme!), on a de la peine pour elle. On est fâché avec elle, on pleure avec elle.

Bouleversant, renversant, touchant, un roman qui se déguste à petites doses, que l'on fait durer. Et je dois avoué avoir particulièrement apprécié les nombreuses références littéraires!


Un mariage anglais, Claire Fuller, Éditions Stock, 2018

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires