Silver Water // Haylen Beck

Par - mardi, mai 08, 2018


Audra est une ex-alcoolique et toxicomane, mariée à un homme qu'elle n'aime pas, qui s'est révélé assez tôt dans leur union comme pervers narcissique, violent en prime. Ils sont séparés depuis quelques mois, mais lui tente par tous les moyens de lui enlever la garde de leurs enfants et fait envoyer un tas de thérapeutes et spécialistes chez elle pour prouver son point. 

N'en pouvant plus de ce cercle vicieux et de cette vie trop compliquée, Audra contacte une de ses amies en Californie et décide de déménager là-bas avec les enfants. Sans le dire à personne. Elle entasse leurs possessions dans la voiture et prend la route. C'est un long trajet entre New York et San Diego, mais elle doit le faire, pour Sean et Louise qui somnolent sur la banquette arrière.

Après 4 jours sur la route, à quelques heures seulement d'atteindre sa destination, elle est accostée par le shérif du comté. Une effraction mineure (une question de surplus de poids dans la voiture) qui dérape, le policier trouve quelque chose dans le coffre qui n'aurait pas du y être et voilà ; Audra est en état d'arrestation.

On la sépare de ses enfants le temps de l'interroger, là encore, ça se passe mal. Elle s'énerve et refuse par moments de collaborer, en proie à une véritable panique glaçante. Et quand tout est terminé et qu'elle réclame le droit de savoir où sont ses enfants, le shérif lui répond : "Quels enfants? Il n'y avait pas d'enfants dans la voiture avec vous."

Silver Water, Haylen Beck, HarperCollins, 2018

Mon avis

J'ai un faible pour ce genre d'histoire. Quand des enfants sont impliqués, ça ajoute une dimension plus vive, plus difficile. Les enfants sont toujours d'innocentes victimes, qui n'ont rien fait pour mériter leur sort. C'est, à mon sens, ce qui rend le crime d'autant plus condamnable. Dans ce cas-ci, même pour le lecteur, tout accuse la mère. Toutefois, l'auteur ne s'éternise pas dans le doute, ce que j'ai apprécié.

Même si, au départ, on se demande en tant que lecteur s'il se pourrait que la mère vive une psychose ou quelque chose dans le genre, nous sommes rapidement détrompés. Ça alimente le mystère, car très peu de détails nous sont révélés sur le sort réservé aux enfants et pourquoi ils sont séparés de leur mère.

Un nouveau personnage jettera un regard nouveau sur l’affaire et au final, toutes les pièces s’emboiteront. Une histoire sordide qui fini bien, nous laissant avec le soulagement d’avoir évité le pire.




Vous aimerez peut-être :

0 commentaires