Eliza et ses monstres // Francesca Zappia

Par - mercredi, mars 21, 2018




Eliza est en dernière année au lycée. Elle n'a pas vraiment d'amis ni d'intérêt scolaire particulier. Elle habite avec ses parents et ses deux petits frères, mais ne partage pas grand chose avec eux. 

Ça, c'est la vie réelle. Sa vie virtuelle est bien mieux. En ligne, Eliza est LadyConstellation, l'auteure de la très populaire bande dessinée "La mer infernale". Elle a des milliers de fans, elle vend un paquet de produits dérivés et, à 18 ans, a gagné suffisamment d'argent pour se payer ses années d'université et plus encore.

Sa vie avance sans trop de vagues, Eliza passe ses journées en classe à dessiner plutôt que de suivre les leçons et elle échange quelques textos avec ses amis : Max, qui réside au Canada, et Emma, qui habite la Californie.

Puis Wallace arrive à l'école. Le jeune homme, bâti comme un joueur de football, ne parle à personne et ne semble pas attiré par les autres. Eliza est témoin d'une scène qui la fait sortir de sa carapace. C'est comme ça qu'elle va apprendre que Wallace est un grand fan de "La mer infernale".Elle lui dira qu'elle l'est aussi, sans toutefois lui révéler qu'elle en est la créatrice. 

Sa perception des choses va commencer à changer. Elle va passer plus de temps avec Wallace et moins en ligne. Quand ses meilleurs amis n'entendent plus parler d'elle et qu'elle publie en retard un nouvel épisode de sa bande dessinée, elle se questionne sur ses priorités. Et quand elle perd brutalement son anonymat, son monde bascule. Férocement.

---***---***---***---

Ce roman nous illustre d'une façon presque magique toute une génération de jeunes que les adultes ont tant de mal à cerner. Une génération pour qui l'internet représente tout autant la vraie vie que la vie hors du virtuel, pour qui la facilité du texto leur donne une assurance qu'ils n'auraient pas autrement et pour qui le couvert de l'anonymat sécurise. 

Ce roman nous met aussi devant leur détresse. Leur angoisse face aux difficultés du réel, l'anxiété de s'afficher tel qu'on est devant une mer de monde. 

Est-il nécessaire de vous dire que j'ai adoré? Je suis littéralement sous le charme d'Eliza, son personnage est super attachant et l'auteure a fait un super travail de séduction, parce qu'en terminant le livre, j'ai cherché "la mer infernale" sur google en espérant presque trouver la bd quelque part... Ça et l'envie féroce de me faire tatouer la citation "Il y a des monstres dans la mer". 

Sérieusement, J'ai apprécié la fraicheur et l'intemporalité de l'histoire. Elle aurait pu être transposée dans à peu près n'importe quel contexte tellement elle est universelle. Une histoire très vraisemblable, avec des personnages qui ressemble à des gens qu'on connait. Un thème très actuel dans une belle enveloppe. 

À lire!

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires