Alice marche sur Fabrice // Rosalie Roy-Boucher

Par - samedi, mars 17, 2018



Résumé de l'histoire en une phrase : Alice part "faire Compostelle" pour oublier sa grosse peine d'amour sale. 

Sérieusement, c'est 155 pages de réflexion sur la vie, l'amitié, l'amour... Mais aussi sur l'endurance, la résilience, le deuil et l'acceptation. Incluant quelques pages de haine envers son ex aussi (Qui sont vraiment des points forts dans le roman, d'ailleurs!)

Pour être franche, j'étais emballée dès le départ. Le résumé était "punché", le roman pas trop long, québécois et coloré. Dès les premières pages, j'étais conquise. 

Fabrice a "flushé" Alice pour Laure. C'est difficile à avaler et tout ce qu'Alice trouve pour changer d'air, c'est d'aller faire Compostelle. Marcher 1000 km entre la France et l'Espagne. 

“C’est de ta faute, Fabrice Picard. C’est de ta faute si tout est brun, gris, laid. C’est de ta faute si les fleurs ne sentent plus rien. Je suis affaiblie, c’est de ta faute aussi, et je t’emmerde. Laure Bastien, j’ai envie de te griffer. Sentir ta peau se rompre, ta chair se fendre, gratter tes os. Je te souhaite un virus douloureux. Vous êtes si présents, tout les deux, si lourds. Je suis chancelante, c’est votre faute. Je me traîne. Je vous traîne sur mon dos. »


Alice "embarque" à 100% dans son idée de voyage. Malgré la douleur aux pieds, au dos, le soleil qui lui brûle la peau, le manque d'eau, la faim et l'incertitude quant au logement pour la nuit. Les paysages sont beaux avec leurs champs de blé, les marguerites, les arbres fruitiers et les petits villages perdus. Mais Alice s'en sacre. Elle est pas là pour faire du tourisme. Elle est là pour marcher. Longtemps. Assez longtemps pour digérer quelque chose d'impossible. L'amour de sa vie lui en a préféré une autre. C'est arrivé comme ça, sans avertissement. 

En chemin, elle va rencontrer toutes sortes de gens. Chacun avec des motivations différentes pour être là. Des vieux qui réfléchissent sur leurs vies, des couples qui renforcissent leur relation en effectuant ce genre de voyage d'un point de vue spirituel, de vrais de vrais croyants, qui marchent vers Dieu et d'autres âmes brisées comme elle. 

Comme Chris, un américain au coeur blessé, lui aussi. Taciturne, mais gentil, ils vont marcher ensemble et développer une belle amitié qui va les éclairer l'un et l'autre.

---***---***---***---

J'ai accroché dès le départ et le roman ne m'a pas déçue. J'étais triste de laisser Alice à la fin. J'aurais voulu demeurer avec elle un peu plus longtemps, la prendre dans mes bras pour éponger sa peine, lui payer un verre pour entendre sa rage. J'aurais voulu confronter Fabrice pour lui dire qu'il est un écoeurant. Que c'est pas le premier gars à se comporter en pourri, mais que lui, je le déteste. J'aurais voulu envoyer un texto à Laure pour lui mentionner qu'une femme qui se respecte peut brûler d'amour pour un homme, mais attend qu'il soit libre avant de le prendre sans sa bouche. J'ai aussi beaucoup aimé Chris et Jacques. Vous comprendrez pourquoi en lisant.

Un excellent roman bien rythmé, coloré et très vif. Mention spéciale au "parlé" fleuri d'Alice, qui inclut tous les "sacres" connus au Québec et plus encore. 

Je le range définitivement dans la catégorie Coups de coeur.

Alice marche sur Fabrice, Rosalie Roy-Boucher, Éditions de Ta mère




Vous aimerez peut-être :

0 commentaires