Les mots entre mes mains // Guinevere Glasfurd

Par - dimanche, janvier 15, 2017




Ce que j'aime le plus d'une histoire d'amour, c'est quand on peut s'imaginer qu'elle est vraie. Réelle. Que les choses se sont véritablement déroulées ainsi...

Helena est hollandaise et vit avec sa mère veuve et son frère Thomas. Lorsque celui-ci s'embarque dans la marine, sa mère n'a d'autres choix que de l'envoyer travailler, n'ayant plus assez d'argent pour faire vivre les deux femmes.

Ainsi, Helena devient servante dans la maison du Monsieur Sergeant, libraire de profession dans la ville d'Amsterdam. Un jour, son maître lui annonce la venue d'un visiteur important, qui logera chez eux un certain temps. Il s'agit du célèbre René Descartes.

La jeune fille a un atout très atypique pour une servante : elle sait lire et écrire. Rapidement, leur locataire trouvera amusant de la faire poser des mots sur papier, lui apprendra même à compter.

Jusqu'au jour ou ils traversent la frontière et deviennent amants. Comme beaucoup de femmes à cette époque, Helena n'a aucune connaissance de son corps et tombe rapidement enceinte. Renvoyée de son emploi, jugée comme une honte, elle sera envoyée chez une vieille dame pour accoucher dans le secret.

On assiste ensuite au long parcours d'une jeune femme à la recherche d'une famille pour sa fille, d'un homme bon et aimant désireux de jouer son rôle de père, mais dans une telle époque, on n'écope souvent que de frustrations...

Un beau roman, agréable à lire et, tel que mentionné plus haut, dont on espère la véracité! Bien qu'il y ait parfois quelques longueurs, on en garde un bon souvenir. Il faut toutefois apprécier le style de l'époque : tout en descriptions et bien peu d'action!

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires