Juste une fois

Par - samedi, novembre 22, 2014

Juste une fois, Alexandre Jardin


J'ai toujours beaucoup aimé cet auteur. L'île des gauchers, Autobiographie d'un amour, Fanfan... J'ai lu et relu ses romans pendant mon parcours universaire. Puis, je l'ai un peu abandonnée quand il s'est lassé de l'amour pour écrire sur sa famille. (En bonne fan fidèle j'ai tout acheté les titres quand même! Je ne les ai simplement pas tous lu...). Et puis arrive celui-ci. Sans rire, à la lecture de la quatrième de couverture et le titre, je croyais que c'était un Marc Lévy! Je l'ai acheté sans attendre, avec la ferme intention de le lire.

J'ai mis du temps avant de vraiment m'y plonger. Son écriture très littéraire m'indiquait que je devais attendre un état d'esprit particulier pour vraiment apprécier. Finalement, j'ai lu le livre en entier, d'une traite, jeudi soir passé.

Dès les premières pages, c'est si beau, je suis conquise! (J'ai même envoyé un "tweet" à l'auteur pour lui dire qu'il m'avait manqué! Tsé!). Les sentiments sont bien développés, l'attirance palpable, je vous jure, ça sentait le malaise jusque dans mon salon. C'était VRAI.

La plume est géniale, évocatrice, précise. J'aime x 10000.

Par contre, la fin me laisse un peu ... confuse? Les références au Québec me semble forcées à certains endroits, les notes de bas de page sont parfois inutiles (Mais peut-être que c'est seulement parce que je suis québécoise. Ce n'est peut-être pas l'avis du reste de la francophonie), mais les dialogues en "parlé québécois" sont impeccables. L'histoire en elle-même est originale, passionnée et agréable à lire. Mais je suis mitigée sur les références. Écrire une histoire qui se passe au Québec et aux États-Unis pendant les attentats du 11 septembre, ça fait un drôle de mix! 

Mais la fan en moi applaudit. 

Courrez l'acheter, vous ne le regretterez pas.

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires