La sage-femme de Venise

Par - mercredi, décembre 26, 2012

La sage-femme de Venise, Roberta Rich




Hannah est sage-femme. Hannah est juive. 

Isaac, son mari, était parti sur un navire afin de trouver une marchandise avec laquelle il pourrait faire fortune, mais il s'est fait kidnappé et a été vendu comme esclave. Hannah est donc toute seule dans le ghetto juif de Venise. Elle a la peau sur les os et a beaucoup de temps pour penser à quel point sa stérilité la fait souffrir. Son désir de donner un enfant à Isaac est très fort et l'arrivée des maux de ventre mensuels la déprime à chaque fois.

Puis, une nuit, un riche comte chrétien vient la chercher chez elle, afin qu'elle aide sa femme à donner naissance à son enfant. Tout d'abord, Hannah refuse, car les juifs ne doivent pas aider les chrétiens. Cependant, comme le comte accepte de lui verser un généreux cachet (assez pour racheter son mari à celui qui l'a acheté comme esclave), elle accepte. L'enfant est en train de mourir et la mère aussi. Hannah a par contre un outil secret, qu'elle protège jalousement : des cuillères d'accouchements. De peur d'être accusée de sorcellerie, elle ne les montre à personne. Il s'agit en fait de deux cuillères, attachées ensemble par un pivot et sensées l'aider à agripper le bébé dans le ventre de sa mère et le tirer pour le sortir. 

Hannah arrive à sauver l'enfant et la mère, mais il y a des jaloux dans la famille qui feront tout pour nuire à Hannah en commençant par lui voler ses cuillères, allant jusqu'à la pourchasser pour lui faire passer un meurtre sur le dos. La jeune femme devra s'enfuir et se cacher, jusqu'à ce qu'elle atteigne enfin ce qu'elle cherchait...

Un petit roman, très court, qui se lit rapidement. Une lecture agréable et différente, super intéressante! J'ai beaucoup aimé, avis aux amateurs de romans historiques!



Vous aimerez peut-être :

0 commentaires