Le théorème des Katherine

Par - mardi, septembre 18, 2012

Le théorème des Katerine, John Green



Colin est un enfant surdoué. Enfin, pas un génie, mais du type très très doué. De toute sa jeune vie (pour vous situer, l'histoire se passe l'été entre le secondaire et le cegep.) Il a fréquenté pas moins de 19 filles (incluant les petites copines de l'école primaire) et elles se prénommaient toutes, sans exception, Katherine. (pas Cath ou Kitty, ou autres, mais bien Katherine).

Deprimé suite à sa rupture d'avec K-XIX, il part en Road trip avec son meilleur ami Hassan (un obèse musulman qui n'a des principes que lorsque cela lui chante). Ils se retrouvent alors dans un bled perdu du Tennessee, où ils se découvrent presque miraculeusement un emploi d'été.

Là-bas, ils font la rencontre de Lindsey, de sa mère Hollis qui possède une usine fabricante de cordons à tampons, des voyous du coin et font l'expérience de plusieurs choses inusités, dont la chasse au cochon sauvage.

Un roman léger et agréable à lire, excellent pour passer le temps, mais pas mémorable outre mesure.

Vous aimerez peut-être :

0 commentaires